Bien écrire en français : la mnémotechnique

La mnémotechnique regroupe un ensemble d’astuces et de méthodes qui permettent d’associer des idées, et d’ancrer diverses notions au sein de notre mémoire. Elle permet notamment d’éviter les erreurs courantes faites en français. Elle sert donc également à bien écrire le français.

Bien écrire le français : quelques techniques mnémotechniques

Les méthodes mnémotechniques consistent à utiliser des phrases et des astuces qui se mémorisent facilement. Ainsi gravées dans notre mémoire, elles nous aident à nous souvenir de règles essentielles en langue française. Si les méthodes mnémotechniques s’utilisent dans tous les domaines, elles s’avèrent particulièrement utiles lorsqu’on écrit et que l’on recherche la bonne orthographe d’un mot.

Savoir employer le participe passé et l’infinitif

Bon nombre de rédacteurs, d’écrivains et de passionnés du « bien écrire » commettent des erreurs en confondant le participe passé des verbes et leurs infinitifs. Cela est particulièrement vrai pour les verbes du premier groupe.

Quelle terminaison utiliser entre « é » et « er » ? Il existe une méthode mnémotechnique très simple qui permet de ne jamais se tromper dans ce cas de figure. Elle consiste à remplacer le verbe se terminant par « er » par un verbe d’un autre groupe (deuxième ou troisième groupe), comme « choisir ». La phrase « j’ai choisi » a du sens, donc on applique le participe passé, et la terminaison en « é ».

Verbe avoir ou préposition  ?

Bon nombre de personnes confondent « a » du verbe avoir avec la préposition « à ». Pour éviter la confusion, il existe un moyen mnémotechnique simple, qui consiste à le remplacer par « avait ». Si la phrase a du sens, alors il faut utiliser la forme verbale (et donc « a » sans accent). Mais si elle n’a pas de sens, c’est parce qu’il faut choisir la préposition « à » !

Des phrases mnémotechniques faciles à retenir pour bien écrire

À l’école, nous avons tous appris à retenir les conjonctions de coordination avec leur fameux Ornicar et la phrase « Mais où est donc Ornicar ? ». Cette phrase simple contient les sept conjonctions de coordination existantes dans la langue française (mais, où, et, donc, or, ni, car). Il s’agit de connecteurs logiques, que l’on peut aisément retenir et utiliser grâce à une simple phrase.

Une autre phrase de ce type existe et permet de se souvenir que les verbes « courir » et « mourir » ne prennent qu’un seul et unique « r » médian. Il s’agit de la phrase « Quand on court, on manque d’air et quand on meurt aussi, en revanche, on mange deux fois par jour ».

bien écrire et maîtriser la langue française

Quelques autres méthodes mnémotechniques

La langue française est aussi subtile que complexe. Et beaucoup de mots se ressemblent, sans pour autant avoir le même sens. C’est le cas des mots ou, où, quand et quant. Des méthodes mnémotechniques nous aident à faire les bons choix pour bien écrire au bon moment sans fausses notes.

Choisir entre ou et où

Les accents peuvent créer bon nombre de difficultés à l’écrit. Une faute courante consiste à confondre «  » (adverbe) et « ou » (conjonction de coordination).

Un simple moyen mnémotechnique peut vous aider à faire le bon choix ici ! Il consiste à remplacer le mot qui vous pose problème par « ou bien ». Si la phrase a du sens avec « ou bien » à la place de « ou », alors il ne faut pas d’accent.

En revanche, si la phrase n’a pas de sens, c’est parce qu’il faut ici utiliser l’adverbe de lieu «  », et donc mettre un accent sur la lettre « u ».

Choisir entre quand et quant

Choisir entre « quand » et « quant » pose beaucoup de problèmes à l’écrit pour de nombreuses personnes. Pourtant, ici aussi, on peut facilement trouver la solution à l’aide d’un moyen mnémotechnique classique.

Pour savoir quelle orthographe choisir, il convient de remplacer « quand » ou « quant » par « en ce qui concerne » et « lorsque ». Et de constater le résultat : que devient votre phrase ? Si elle a du sens avec « en ce qui concerne », alors il faut employer l’orthographe « quant ».

Au contraire, si elle prend son sens avec « lorsque », il faut utiliser le mot « quand », se terminant avec un « d ».

Pour conclure

Je n’ai pas ici la prétention de vous donner les clés pour bien écrire, juste quelques bases simples pour éviter quelques fautes absolument évitables.

Je pourrais vous conseiller plusieurs sites pour vous améliorer dans la pratique de l’orthographe mais je vais m’arrêter à un seul qui porte bien son nom La langue française  sur lequel vous trouverez de nombreux exercices pour vous améliorer et bien écrire le français qui, il faut bien l’admettre, pose bien souvent bon nombre de difficultés.

Transformez vos mots en succès !

relecture et correction d'un livre

Obtenez mon e-book gratuit sur l'autoédition et rejoignez ma newsletter pour des astuces régulières. Démarrez votre voyage d'auteur aujourd'hui !